Attention danger : auteur vivant !

ALERTE À LA BOMBE. UN AUTEUR VIVANT EST TOMBÉ.

À lire sur tiers-livre : une alerte à la bombe a eu lieu hier pendant une des épreuves du concours d’entrée de l’ENS-LSH Lyon. Laquelle alerte est, comme on l’imagine aisément, un simple accident sans rapport aucun avec le fait que, des quatre auteurs au programme — Corneille, Montesquieu, Stendhal, Roubaud —, c’est celui qui remue encore qui « est tombé ».

(Le temps d’une seconde j’imagine, pour me consoler de la bêtise humaine : que ce soit JR lui-même qui ait déclenché l’alerte à la bombe, pour lutter contre cette honteuse récupération de son œuvre subversive par l’Institution... Non ? Bon, tant pis. Quoi que pas beaucoup plus glorieuse, l’histoire aurait déjà eu un peu plus de gueule.)

Repéré par hasard sur un blog (ici, suite ), quelques commentaires édifiants, notamment quelques préparationnaire qui avouent, sans honte apparente, qu’ils avaient « fait l’impasse sur Roubaud », et rendu copie blanche. Plus la rumeur — que j’imagine infondée (il y a des limites, non ?), mais ceci dit son existence, en tant que rumeur, est déjà en soi assez « symptomatique » — selon laquelle « certaines parisiennes » (entendez : certains profs de grandes prépas parisiennes) auraient fait l’impasse, toute l’année, sur Roubaud. (Heureusement, tous les khâgneux ne sont pas comme ça : voir cette réaction sur le forum tiers-livre — celui-là j’espère qu’il aura son concours.) La question est très simple : imagine-t-on un seul préparationnaire qui aurait couru le risque de faire l’impasse sur Corneille, Montesquieu ou Stendhal ?

Une nouvelle épreuve aura lieu, en remplacement, samedi : on prend les paris pour savoir ce qui (ne) va (pas) tomber ?